La revue de presse de la semaine du 14 mars 2022

Un homme travaillant sur un ordinateur devant une conférence de Jean Castex
© Montage Major

Plan de résilience, contrôle des investissements étrangers et transition énergétique... Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Il était annoncé, il est désormais officiel. Jean Castex a dévoilé le Plan de résilience imaginé par le gouvernement pour soutenir les entreprises françaises, alors que la guerre en Ukraine fait exploser l’inflation et commence à entamer la croissance française. À l’approche de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron doit une fois de plus revoir sa politique économique à l’aune des facteurs géopolitiques, son quinquennat ayant été traversé par des crises inédites.

En détail

Métiers du chiffre et du droit

En bref

La loi de Finances 2022, présentée la semaine dernière, intègre plusieurs dispositifs qui doivent permettre aux TPE et PME de faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine, notamment des mesures dédiées à la reprise d’entreprises, afin de préserver le tissu économique tricolore. L’administration a aussi tranché la question de la prolongation des Prêts Garantis par l’État : c’est un grand oui, avec le relèvement du plafond à 35% du chiffre d’affaires – contre 25% auparavant ; là aussi une manière de soutenir les entreprises dans cette période chahutée. Enfin, le Conseil d’État a desserré un peu l’étau du fisc sur les dispositifs d’intéressement des dirigeants en limitant l’application de la notion « d’acte anormal de gestion ».

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

328, c’est le nombre de contrôles d’investissements étrangers en France effectués par Bercy en 2021. Un record, alors que l’administration avait abaissé au printemps 2020 le seuil de déclenchement des contrôles de 25% à 10% du capital – craignant des acquisitions prédatrices dans des secteurs stratégiques. Et Bercy ne compte pas en rester là, évoquant la possibilité d’élargir à nouveau la liste des secteurs concernés. Pourtant, les investissements étrangers sont aussi un levier majeur de la réindustrialisation de l’Hexagone.

En détail

Entreprises

En bref

La bonne nouvelle de la semaine est venue du côté des défaillances d’entreprises, qui ont atteint un plus bas historique en 2021 pour s’établir à 28 835. Cette baisse record pourrait cependant précéder un rebond inattendu, conséquence de la guerre en Ukraine. Autre effet du conflit, les industriels exigent un rationnement du gaz afin d’anticiper une possible rupture d’approvisionnement. Un scénario étudié par le gouvernement, bien qu’il se refuse pour l’instant à toute décision jugée prématurée. L’impôt minimum de 15% auquel seraient assujetties les entreprises a lui aussi été repoussé, les Ministres des Finances européens n’étant pas parvenus à s’entendre pour transposer la mesure en droit européen. Nouveau round de négociations début avril.

En détail

Intelligence économique

En bref

Le conflit en Ukraine a mis en lumière la nécessité de renforcer la souveraineté économique de la France. Le gouvernement a ainsi décidé de dédier une partie des financements mobilisés dans le cadre du plan France 2030 à la sécurisation des approvisionnements en intrants critiques et au renforcement des souverainetés énergétique et alimentaire. Des mesures qui doivent à la fois limiter l’exposition de l’économie française au conflit mais aussi contribuer à construire des relations économiques plus saines avec ses partenaires européens. Les entreprises ont aussi leur rôle à jouer, en mobilisant l’intelligence économique pour sécuriser leurs importations tout en continuant à exporter.

En détail

NEWSLETTER

Recevez la newsletter Major tous les mardis, gratuitement, dans votre boîte e-mail.

Veille Médias

4 921 articles au total

à la Newsletter
Partager
à la newsletter
Partager

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Major !

Major ne vendra pas votre e-mail et aucune pub ne vous sera envoyée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.