La revue de presse du 18 juillet 2022

Un homme travaillant sur un ordinateur dans un Uber
© Montage Major x FG Trade via iStock

Réunion du G20, investissements étrangers en France, Uber Files : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Les ministres des Finances du G20 se sont retrouvés à Bali, en Indonésie, pour aborder le sujet de la guerre en Ukraine – qualifiée par la secrétaire américaine au Trésor de « plus grand défi » pour l’économie mondiale, alors que l’inflation poursuit son cours. Face à la hausse des prix, plusieurs propositions émergent, notamment celle d’un chèque unique à destination des ménages qui en ont le plus besoin. De son côté, la Commission européenne a annoncé le 14 juillet l’abaissement de ses prévisions de croissance dans la zone euro pour 2022 et 2023, à respectivement 2,6% et 1,4%, contre 2,7% et 2,3% anticipés jusqu’ici.

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

Lundi 11 juillet a eu lieu la 5e édition du sommet Choose France, destiné à séduire les investisseurs étrangers. Moisson foisonnante cette année avec 6,7 milliards d’euros d’investissements annoncés et 4 000 emplois à la clé. Une bonne nouvelle qui comporte son lot d’incertitudes : les entreprises attirées resteront-elles de manière pérenne sur le territoire ? Le début du second mandat d’Emmanuel Macron est aussi l’occasion de tirer un bilan de sa politique fiscale jusque-là. Et pour le chef économiste de Natixis, la suppression de l’impôt sur la fortune et la flat tax sur les revenus du capital n’ont pas financé, comme espéré, des activités productives de nature à créer des emplois. La solution ? Mieux redistribuer la valeur au sein des entreprises. À l’étranger, Elon Musk a finalement renoncé à racheter Twitter, arguant que le réseau social abrite plus de faux comptes que les 5% initialement affichés. Un revirement qui pourrait coûter cher au milliardaire.

En détail

Entreprises

En bref

Depuis début 2022, les défaillances d’entreprises repartent à la hausse (sans atteindre leur niveau d’avant pandémie). Sans être au rouge, les points de vigilance se multiplient, dans un contexte économique compliqué : tension sur les matières premières (prix, quantité), l’énergie (renforcée par la guerre en Ukraine), la logistique, les recrutements… Pour les syndicats, le sujet prioritaire reste l’augmentation des salaires, alors que les députés vont examiner le projet de loi sur le pouvoir d’achat et tandis que les grandes entreprises ne sont, pour le moment, pas mises à contribution pour lutter contre l’inflation. Le gouvernement s’est en effet engagé à n’augmenter aucune taxe ni aucun impôt durant le quinquennat, malgré les surprofits engrangés par certains grands groupes.

En détail

Intelligence économique

En bref

Côté lobbying, l’actualité de la semaine, c’est la révélation des Uber Files. Cette enquête, notamment portée par les journalistes du Monde, dévoile les actions de lobbying menées par Uber. Parmi celles-ci, la publication en 2014 de manipulations numériques, à travers la publication de plusieurs articles publiés notamment sous forme de tribunes en faveur de l’entreprise alors que le tribunal de commerce de Paris devait se prononcer sur la légalité de son service UberPop. L’occasion pour certains de pointer du doigt les lacunes de la France en matière d’encadrement des lobbies. En termes de réglementation, la législation en vigueur dans les institutions européennes peut donner le ton.

En détail

Cet article vous a plu ? Partagez-le

DEVENIR MEMBRE  

Avec le code Major2022*,
profitez d’un abonnement annuel à 249€ au lieu de 399€ et devenez membre Major !

*Valable jusqu’au 31 août 2022

Veille Médias

4 283 articles au total

à la Newsletter
Partager
à la newsletter
Partager

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Major !

Major ne vendra pas votre e-mail et aucune pub ne vous sera envoyée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.