La revue de presse du 1er août 2022

© Emile Seguin via Unsplash x Major

Croissance du PIB, pénurie de main d'oeuvre et explosion des fraudes : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

C’est la bonne nouvelle de l’été : la croissance est repartie à la hausse au deuxième trimestre, après un repli de 0,2% au premier. Le PIB tricolore a rebondi de 0,5%, un chiffre deux fois supérieur à ce qu’anticipaient les économistes. Un signal rassurant alors que l’inflation reste préoccupante. Un rapport lapidaire de l’ancien banquier central de Nouvelle-Zélande dénonce à ce titre les « erreurs des banques centrales après 2019 » comme étant à l’origine de la flambée des prix. Sont pointées du doigt directement les politiques expansionnistes mises en place pendant la pandémie. De son côté, la France a bien l’intention de ramener le déficit public à 3% du PIB d’ici 2027. Pour y parvenir, le gouvernement devra faire des efforts « sans précédent » depuis 20 ans, estime Bruxelles.

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

La France innove dans le secteur de la défense et cela se voit. L’Hexagone est le grand gagnant de la sélection de 61 projets de recherche et de développement opérée par le Fonds européen de défense. Les industriels tricolores ont été sélectionnés à 178 reprises pour travailler sur ces projets, devant leurs homologues italiens et espagnols. L’été est aussi la période où les entreprises qui espèrent lever des fonds en fin d’année commencent à s’organiser. Pour préparer au mieux la data room qu’elles présenteront aux investisseurs potentiels, encore faut-il qu’elles sachent comment exploiter au mieux les données dont elles disposent… Certains dirigeants pourraient plutôt être tentés par la cession de leur entreprise. Les valorisations atteignent des sommets et le cadre légal de transmission vient d’être assoupli : pas de doute, c’est le moment de passer la main à la jeune génération !

En détail

Entreprises

En bref

Les raisons qui poussent les dirigeants d’entreprise à adhérer à une organisation patronale (type Medef ou CPME) sont multiples. Mais un récent rapport souligne, au-delà des raisons « business », le souhait de « sortir de la solitude patronale » que subissent les chefs d’entreprise. Au-delà de la solitude, les patrons sont soumis à d’autres défis : celui de recruter en fait partie. La pénurie de main d’œuvre est telle que les organisations cherchent à recruter à l’étranger. En parallèle, le spectre de l’inflation continue de planer, et les petites entreprises sont incitées à déployer des mesures en faveur de leurs salariés.

En détail

Intelligence économique

En bref

Pas de répit en matière de fraudes. En 2021, le compte personnel de formation et les aides Covid ont constitué les dispositifs qui ont suscité le plus de fraudes. Les escrocs utilisent principalement l’usurpation d’identité pour convaincre leurs victimes. Le préjudice est évalué à 43 millions d’euros au niveau national et a été multiplié par six en seulement un an. Il n’y a pas beaucoup de faux comptes sur les réseaux sociaux, on peut faire confiance à ses employés, seules les grosses infrastructures sont ciblées par les cyberattaques… Autant de fausses idées en matière de cybersécurité qui nuisent aux entreprises. Il devient urgent de rectifier le tir ! Autre urgence : sécuriser les câbles sous-marins en Arctique, alors que les tensions géopolitiques avec l’axe sino-russe pourraient limiter l’accès des Européens à ces installations stratégiques.

En détail

Cet article vous a plu ? Partagez-le

DEVENIR MEMBRE  

Avec le code Major2022*,
profitez d’un abonnement annuel à 249€ au lieu de 399€ et devenez membre Major !

*Valable jusqu’au 31 août 2022

Veille Médias

4 283 articles au total

à la Newsletter
Partager
à la newsletter
Partager

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Major !

Major ne vendra pas votre e-mail et aucune pub ne vous sera envoyée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.