26 septembre 2022 : ce qu’il faut retenir de l’actu éco & business

Un homme travaillant face à une tirelire en forme de cochon et un caddie de supermarché
© montage Yingko via iStock x Major

Risque de récession, phishing et start-up tranquilles : voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

Sobriété : c’est le maître-mot lorsque l’on parle d’énergie aux représentants de l’exécutif. Dans un jeu de questions-réponse avec le grand public, Olivier Véran s’est exprimé sur la question de la hausse des prix de l’énergie, rappelant au passage qu’il était important de mettre les Français à contribution dans les efforts menés. Pas de quoi rassurer les économistes, qui se montrent de plus en plus pessimistes. Certains envisagent d’ores et déjà une récession pour 2023. De l’autre côté de la Manche, l’inflation est au plus haut. La nouvelle première ministre britannique Liz Trust entend bien y remédier à l’aide d’un cocktail corsé. Au programme : gel des factures énergétiques, baisses d’impôts, durcissement des minima sociaux et dérégulation.

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

L’investissement dans les start-up se démocratise. Quelques mois après que Bpifrance a lancé un fonds d’investissement dans les start-up ouvert aux particuliers à partir de 3000 euros, l’entrepreneur Anthony Bourbon lance son propre outil avec un ticket d’entrée encore plus accessible (1000 euros) et un modèle calqué sur les clubs d’investisseurs professionnels. Un bon moyen pour les start-up de s’ouvrir à d’autres sources de financement que les fonds qui réduisent la voilure. Les grandes gagnantes de ce ralentissement des investissements sont au final les entreprises qui ont, dès le départ, privilégié la voie de la rentabilité et de l’auto-financement, délaissant volontairement les projecteurs que des levées de fonds astronomiques leur auraient apportés. Un cercle d’autant plus vertueux que le marché des fusions-acquisitions pâtit lui aussi du contexte financier : les acquéreurs cherchent à se protéger, exerçant une pression à la baisse sur les prix et optant pour des clauses leur permettant de renoncer à l’opération en cas d’imprévu économique.

En détail

Entreprises

En bref

Face à l’augmentation du coût de l’énergie, l’exécutif se mobilise. Bruno Le Maire a annoncé des aides renforcées pour les entreprises, et ce dès la fin du mois d’octobre. Une annonce qui fait suite aux dernières déclarations de Vladimir Poutine, et qui font planer le spectre d’une récession sur l’Europe. Sans se projeter très loin dans le temps, une question urgente se fait sentir au sein des entreprises : celle des salaires. Comment les PME peuvent-elles les augmenter dans le contexte actuel ? Autre sujet de préoccupation pour les entreprises, et principalement les plus petites : le manque de subventions publiques pour la recherche et le développement se fait sentir ! Pourtant, elles sont un atout indéniable pour financer les innovations des entreprises françaises. Selon les experts, des subventions fortes permettent d’ailleurs de soutenir les enjeux de souveraineté.

En détail

Intelligence économique

En bref

Une entreprise sur deux a été victime de cyberattaque en 2020. De la PME au grand groupe, toutes les structures sont de potentielles victimes. Ce qu’il manque avant tout pour éviter les drames ? De la sensibilisation, estime la gendarmerie. Il faut dire qu’avec des attaques de plus en plus élaborées, il n’est pas toujours aisé de déjouer les pièges tendus par les pirates informatiques. Côté French Tech, c’est un autre sujet qui fait pleurer : celui du cloud. La stratégie du gouvernement, qui vise à favoriser les acteurs américains, continue de faire débat.

En détail

NEWSLETTER

Recevez la newsletter Major tous les mardis, gratuitement, dans votre boîte e-mail.

Veille Médias

4 921 articles au total

à la Newsletter
Partager
à la newsletter
Partager

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Major !

Major ne vendra pas votre e-mail et aucune pub ne vous sera envoyée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.