La revue de presse de la semaine du 17 janvier 2022

Montage Major x Canva

Attractivité de la France, start-up industrielles made in France, multicloud... Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Qu’avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

ÉCONOMIE

En bref

74 000 versements d’aides d’urgence aux entreprises n’auraient pas eu lieu d’être. Au-delà des erreurs, ce sont 8 000 dossiers qui pourraient bien être frauduleux. Au total, ce sont donc plus de 174 millions d’euros qui n’auraient pas dû être versés depuis le début de la crise. Sur une note plus positive, le gouvernement a annoncé que les entreprises étrangères allaient investir plus de 4 milliards d’euros en France, à travers 21 projets majoritairement industriels. Ils devraient permettre la création de plus de 10 000 emplois sur le territoire. 

En détail

MÉTIERS DU CHIFFRE ET DU DROIT

En bref

Un nouvel accord permet aux entreprises les plus en difficulté de reporter ou d’étaler sur dix ans le remboursement de leur prêt garanti par l’État (PGE), contracté à l’occasion de la pandémie. Des mesures qui ne sont pas automatiques, précise Bercy : les demandeurs doivent démontrer qu’ils sont dans l’impossibilité de rembourser tout de suite, ainsi que leurs perspectives de développement. Côté trésorerie, les petites et moyennes entreprises peuvent compter sur les fintechs, dont les offres autour du paiement des factures s’étendent aux avances aux fournisseurs, voire au crédit sur anticipation de l’activité commerciale. 

En détail

INVESTISSEURS ET FINANCEURS

En bref

L’État veut injecter des fonds propres dans les start-up qui développent des technologies de rupture et choisissent de fabriquer leurs produits en France. Un milliard d’euros doit être apporté au fonds SPI de bpifrance. Un appel à projets pour le financement des premières usines va être lancé. Ces initiatives doivent permettre à la France de regagner en souveraineté industrielle. Et de continuer à créer des licornes françaises ? En un an, ces start-up valorisées à plus d’un milliard d’euros ont explosé. L’occasion de rappeler que dans la tech, les entrepreneuses sont payées 33% de moins que leurs homologues masculins. De quoi donner envie de s’intéresser à 10 femmes qui bousculent la French Tech, ainsi qu’à leurs innovants projets.

En détail

ENTREPRISES

En bref

Les défaillances d’entreprises en France, anormalement peu nombreuses depuis le début de la pandémie, ont amorcé un rebond fin 2021. En cause : la fin progressive des aides, les pénuries de matières premières et l’envolée des prix. Dans ce contexte, pas toujours évident pour les dirigeants d’entreprise d’envisager leur activité sur le temps long. Pourtant, il est indispensable de se fixer un cap et un plan d’action opérationnel pour sortir de la crise. Parmi les sujets cruciaux à garder à l’esprit : la cybersécurité. 44% des entreprises déclarent avoir peur de perdre ou de se faire pirater des données quand elles utilisent le numérique.

En détail

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

En bref

La Direction générale des entreprises a détecté, grâce aux outils de prévention mis en place par le Service de l’information stratégique et de la sécurité économiques, « 30 à 50 nouvelles alertes de sécurité économique chaque mois depuis la crise sanitaire ». Au total, ce sont plus de 700 alertes répertoriées depuis le 1er janvier 2020, dont des tentatives de rachat d’entreprises sensibles. Autre sujet de souveraineté : le cloud. Une étude révèle que le modèle le plus adopté en entreprise est celui du multicloud. Mais, de par sa complexité de gestion, le sujet reste un défi majeur pour les entreprises. Autre sujet d’ampleur à ne pas négliger : la réindustrialisation. En Europe, la France fait figure de mauvaise élève, avec une plus grande part de ses firmes internationales qui ont délocalisé leur production à l’étranger que ses voisins. 

En détail

à la Newsletter
Partager

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Major !

Major ne vendra pas votre e-mail et aucune pub ne vous sera envoyée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.