La région Auvergne-Rhône-Alpes séduit les investisseurs

En Auvergne-Rhône-Alpes, des montagnes d'investissements

Les acteurs du capital-investissement de la région ont investi pour plus d’1,6 milliard d’euros en 2020 dans les entreprises du territoire. L’année 2021 démarre sur les chapeaux de roue avec un fonds souverain lancé en mars dernier.

Par Antoine Mahut

Publié le 9/21/2021

En Auvergne-Rhône-Alpes, les investissements atteignent des sommets. D’après les données de France Invest, association des investisseurs pour la croissance, il s’agit de la région où il y a eu le plus d’investissements en France en 2020, hors Ile-de-France. C’est d’ailleurs, avec la région parisienne, la seule à dépasser la barre symbolique du milliard d’euros d’investissements avec 1,635 milliard d’euros investis dans 179 entreprises du territoire. Les régions voisines Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie, Centre-Val de Loire arrivent loin derrière avec respectivement un total d’investissement de 118, 246, 340 et 164 millions d’euros. Seule la région voisine Nouvelle Aquitaine semble pouvoir rivaliser avec ses 987 millions d’euros.

Un engouement lié à la puissance industrielle de la région

Les investisseurs ne s’intéressent pas à l’Auvergne-Rhône-Alpes par hasard. La région dispose d’un PIB de 270 milliards d’euros, dépassant celui de la Finlande, et demeure la première région industrielle de France avec plus de 505 000 emplois sur 54 400 sites selon les chiffres 2021 de la chambre de commerce et d’industrie régionale. "C’est une région à très forte densité entrepreneuriale avec de nombreuses PME aux secteurs d’activité très variés qui ont leur siège social ici, en Auvergne-Rhône-Alpes. Les centres de décisions se situent donc dans la région, ce qui facilite les opportunités d’investissement", analyse Cyril Fromager, président du directoire de Rhône-Alpes PME Gestion, société d’investissement régionale du groupe Siparex.

Cette société de gestion a été créée en 1999 dans le but de soutenir la croissance des entreprises régionales. Depuis, elle lorgne également sur les régions voisines et sur la Suisse. Mais 70% de ses investissements demeurent sur le territoire auvergnat-rhônalpin. "Même si nous avons à cœur d’investir partout sur le territoire, il faut bien admettre que nos investissements se concentrent principalement autour des grandes agglomérations de la région - c’est à dire Lyon, Grenoble, Annecy et Clermont-Ferrand, poursuit Cyril Fromager. Nous réalisons aussi beaucoup d’opérations en Savoie et Haute-Savoie notamment dans l’industrie et les services. Les départements du Cantal, de la Haute-Loire, de l’Allier et de l’Ardèche nous intéressent mais la plus faible densité d’entreprise réduit de fait les opportunités d’investissements sur ces zones".

Des fonds qui se multiplient

Le dernier véhicule de Rhône-Alpes-PME Gestion, baptisé Capital Entrepreneurs 5, a déjà récolté 43 millions d’euros, tout proche de son objectif à 50 millions qui doit être atteint d’ici la fin de l’année 2021. Quatre investissements ont été réalisés au premier semestre 2021. Le dernier en date est une prise de participation dans l’entreprise Gamasonic, spécialisée dans le nettoyage et la désinfection d’instrumentation médicale, dont le siège social est situé à Billom à côté de Clermont-Ferrand. D’autres fonds vont commencer à investir d’ici l’automne prochain. C’est le cas du fonds souverain lancé par la Région en mars dernier, qui a effectué un premier closing à 70 millions d’euros. "Nous sommes là pour aider les champions régionaux. Nous allons couvrir toute la région, du nord au sud et d’est en ouest", assure Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain.

De quoi conforter l’Auvergne-Rhône-Alpes comme l’une des places fortes du capital-investissement dans les mois à venir.