L'open data, un enjeu économique pour les collectivités

L'open data, un enjeu économique et démocratique pour les collectivités

Malgré l'obligation légale de publier en open data des données produites par les collectivités, l'écrasante majorité ne l'est pas. L'intérêt économique et politique est pourtant bien réel.

Par Marie Frumholtz

Publié le 11/17/2021

Cela fait exactement cinq ans que la loi pour une République du numérique a été adoptée, instaurant l'obligation pour les collectivités territoriales de plus de 3 500 habitants de rendre librement accessibles sur internet toutes les données non protégées qu'elles produisent. Malgré cette obligation légale, qui ne prévoit pas de sanction en cas de manquement, seulement "14% des collectivités ont ouvert au moins un jeu de données pertinent, fin septembre 2021", regrette Jean-Marie Bourgogne, délégué général de l'association OpenDataFrance. Cette dernière, créée en 2013 et composée essentiellement de représentants de collectivités territoriales, a pour but principal d’accompagner les organismes publics qui se lancent dans l'open data.

Les régions et les départements sont les plus avancés en la matière, de même que les grandes agglomérations. Les petites collectivités, celles de 20 000 habitants ou moins, sont, elles, quasiment au point mort. Ne disposant pas de direction de l'informatique par exemple, l'intérêt de la démarche n'est pas bien perçu et la qualité des données pas toujours au rendez-vous. "Il n'empêche, que 14% est le meilleur score mondial, aucun autre pays ne mène une telle politique", souligne Jean-Marie Bourgogne.

L'open data à l'épreuve de la crise sanitaire

La pandémie a pourtant montré l'intérêt de l'open data. De nombreux projets ont en effet vu le jour pour le suivi de la pandémie, le versement des aides financières aux entreprises ou encore le recensement des commerces de proximité ouverts et disponibles en click and collect. "Toutefois, ces projets émanent souvent d'initiatives citoyennes que les collectivités ont décidé de soutenir et progressivement d'intégrer dans leur politique publique", commente le délégué général d'OpenDataFrance.

Pour le gouvernement, il est désormais grand temps d'accélérer le processus. En janvier 2021, un investissement de 88 millions d'euros a été annoncé dans le cadre du plan de relance pour permettre la transformation numérique des collectivités territoriales. L'objectif est d'abord de favoriser la transparence et la fluidification de l'action publique, mais l'intérêt peut aussi être économique. D'après le think tank Fing, "on peut évaluer que les bénéfices économiques de l’ouverture des données en France se situent autour de 3 à 5 milliards d’euros" par an, a minima. La démarche permet surtout de gagner en efficacité et de supprimer un certain nombre de coûts. Les aides du gouvernement ont donc d'abord ciblé des projets de plateformes ressources comme transport.data.gouv.fr qui rassemble toutes les données de mobilité utiles aux développeurs et éditeurs d'applications facilitant les calculs d'itinéraires. Place des Entreprises propose, quant à elle, un carnet d'adresses d'experts publics et parapublics enrichis grâce à l'open data. S'adressant aux TPE et PME, la plateforme permet de mettre rapidement et gratuitement en relation un chef d'entreprise avec un expert capable de lui apporter une aide ponctuelle. Autant de ressources qui visent à favoriser l'innovation économique au niveau local comme national, dans le public comme dans le privé, et dont le développement pourrait beaucoup compter dans les années à venir.