La revue de presse de la semaine du 8 novembre 2021

La revue de presse Major - semaine du 8 novembre 2021

COP26, allocution d'Emmanuel Macron, programmes d'aides, souveraineté... Voici le meilleur des décryptages économie et entreprises de la semaine dernière.

Par La Rédaction

Publié le 11/15/2021

Qu'avez-vous loupé la semaine dernière ? Voici notre revue de presse hebdomadaire : un concentré de décryptages économie et entreprises !

Économie

En bref

À quelques heures de la clôture officielle de la COP26, les sujets de discorde entre les États sont encore nombreux, notamment concernant le financement des pays pauvres, qui sont les moins responsables du réchauffement mais souvent les plus exposés à ses conséquences. Autre événement de la semaine : l'allocution d'Emmanuel Macron. En plus de faire un point sur la situation de la pandémie en France, le président a détaillé ses ambitions en matière de nucléaire, évoqué la réforme des retraites, ainsi qu'un contrôle plus sévère pour les personnes au chômage. 

En détail

Métiers du chiffre et du droit

En bref

Bonne nouvelle pour les entreprises ! Les "aides Covid" se prolongent : jusqu'en juin 2022 pour les PGE (Prêts Garantis par l'État) et jusqu'à fin 2023 pour les PPR (Prêts Participatifs Relance). Ces derniers sont destinés aux PME et ETI qui réalisent plus de 2 millions de chiffre d'affaires, afin de renforcer leurs fonds propres. Pas de jour férié pour le Parlement européen : afin de lutter contre l'évasion fiscale, un ensemble de règles obligeant les multinationales à déclarer publiquement les impôts qu'elles paient dans chaque pays de l'Union Européenne a été adopté le 11 novembre. Question impôts, toujours, l'impôt sur les sociétés est revu à la baisse : les entreprises seront taxées à un taux nominal de 25%, contre 33% au début du quinquennat d'Emmanuel Macron. Cette baisse représente un coût de 11 milliards d'euros pour les finances publiques.

En détail

Investisseurs et financeurs

En bref

L’accès aux capitaux pour le secteur européen de la technologie devient moins problématique, mais un nouveau défi se pose pour l’accès aux talents. Entre les États-Unis qui sont venus chercher les talents européens, la concurrence des grandes entreprises technologiques et les politiques européennes qui rendent difficiles l'obtention de visas pour les travailleurs étrangers, c'est pas gagné... En France, on peut se réjouir de la hausse des levées de fonds, mais attention : au regard des performances de nos voisins allemands ou anglais, elles restent faibles. Une situation qui pose de vraies questions de souveraineté. Cela dit, les levées de fonds ne sont pas les uniques leviers pour innover. De plus en plus de start-up pratiquent le "dual track", qui consiste à tester parallèlement deux options stratégiques, comme une levée de fonds et un rachat.

En détail

Entreprises

En bref

Les projecteurs se sont beaucoup tournés vers les grandes entreprises pendant la COP26. Pourtant, les plus petites sont aussi concernées par les mesures de réduction de GES. Or, certaines n'ont même pas les capacité de mesurer leurs émissions. Manque d'outils, manque de moyens... La mise en place d'actions concrètes s'annonce compliquée. Autre sujet de discussion : la prime inflation. Même si l'État a promis qu'elle ne coûterait rien aux entreprises, les patrons de PME regrettent de devoir avancer de telles sommes dans un contexte difficile - sans parler de la surcharge administrative. Malgré cela, le moral des dirigeants est plutôt au beau fixe : malgré les nouveaux risques qui ont émergé à cause de la crise, ils restent confiants quant à leur capacité à rebondir dans les 6 prochains mois. 

En détail

Collectivités

En bref

Le Made in France à la cote ! En témoigne le succès du Salon Made in France, qui bat des records en termes d'exposants. Il faut dire que le Covid-19 a poussé bon nombre d'entreprises tricolores à relocaliser leur production sur le territoire. Du côté de la COP26, toujours, on s'est bien sûr intéressé aux villes. Responsables de plus de 70% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ce sont aussi celles qui voient naître les solutions pour réduire les émissions... Au-delà du climat, un autre enjeu anime les collectivités : l'analyse de données ! Au niveau local ou central, l'administration française est à la peine. 

En détail

Intelligence économique

En bref

"Nous sommes en guerre"... contre le coronavirus, certes, mais aussi dans une guerre financière. Les différentes réformes européennes de ces dernières années ont montré les stratégies d'influence à l'œuvre de la part des gouvernements français, anglais, et allemands. Autre enjeu de souveraineté, le numérique. Mais pour ce faire, il faut se doter de talents. Or, en France, les étudiants en informatique ont tendance à étudier des technologies américaines. Et c'est un problème. Enfin, les entreprises doivent prendre conscience de l'importance de se doter d'outils de veille. Malgré la dimension stratégique de la discipline, celle-ci peine à se démocratiser. 

En détail